Les ingénieurs de l'adduction d'eau

Séminaire de recherche "Métiers de la Ville" du LABEX Futurs Urbains

La prochaine séance du séminaire de recherche "Métiers de la Ville" du LABEX Futurs Urbains

aura lieu le mardi 15 novembre 2016 de 14 à 17 heures à l'IFSTTAR, à Marne-la-Vallée en salle B 021

Elle aura pour thème : Les ingénieurs de l'adduction d'eau

et sera organisée autour de deux exposés :

  • Charles GADEA (Professeur de Sociologie Université Paris Ouest Nanterre - IDHES)

Les carrières des ingénieurs indiens au prisme des quotas de caste "
Parmi les métiers de la ville, ceux qui ont charge la construction et l'entretien des réseaux d'adduction d'eau restent peu étudiés, encore moins lorsqu'il s'agit de pays lointains. Cette communication s'intéressera au cas des ingénieurs du service des eaux d'un Etat de l'Inde. Elle rend compte d'une étude des carrières des ingénieurs de ce service public réalisée à partir d'une base de données qui permet de situer les rôles respectifs du diplôme, du genre, de l’ancienneté, du poste occupé au moment du recrutement. Mais cette base permet surtout d'aborder un aspect très spécifique de la société indienne : l'existence de quotas dans le recrutement et la promotion des agents du service public, destinés à compenser les inégalités des chances dues aux effets du système des castes, officiellement aboli mais toujours bien réel dans le monde social indien. Les résultats analysent donc les profils de carrière en tenant compte de divers facteurs, en particulier de l'appartenance aux quotas de discrimination positive.

  • Marie - Hélène ZERAH (Chargée de Recherche, CESSMA – IRD et CPR – New Delhi)

" La diversité des savoirs des ingénieurs de l’eau dans les villes indiennes : de l’expertise technique au savoir-y-faire socio-politique "
En partant du métier d’ingénieur, l’objet de cette présentation est de proposer une relecture d'un ensemble de recherches sur l’accès à l’eau dans les villes indiennes. Il s’agit de décortiquer ce qui constitue ce métier d’ingénieur en interrogeant ce que font les ingénieurs de l’eau, sur leurs pratiques et sur les compétences qu’ils doivent mobiliser en fonction des échelles d’intervention. L'exposé propose une discussion en trois temps et en trois « métiers » : l’ingénieur-planificateur des réseaux, l’ingénieur-opérateur du réseau technique urbain et l’ingénieur-gestionnaire du réseau local. Est défendue l’idée que ces trois facettes du métier d’ingénieur mettent en évidence la diversité des savoirs mobilisés ainsi que les enjeux liés à l’évolution de ces métiers avec les réformes néo-libérales et l’émergence de la question environnementale.

Renseignements sur le site du Labex Futurs Urbains

 

Brèves