Europe InternationalLa mobilité des chercheurs Mobilité entrante vers l'ifsttar

Mobilité entrante vers l'ifsttar

La mobilité des chercheurs fait partie intégrante de leur carrière, Les différentes structures de l’Ifsttar ont développé des liens académiques à l’international sous différentes formes. Cette volonté d’échanges internationaux est d’ailleurs inscrite dans les contrats d’objectif et est aujourd’hui une des priorités de la direction de l’Ifsttar.

C’est pourquoi l’Ifsttar encourage les chercheurs étrangers à séjourner au sein de l’établissement et les chercheurs de l’Ifsttar à se rendre dans les établissements homologues avec lesquels l’institut entretien de bonnes collaborations. Ces dispositifs sont ouverts à la fois aux étudiants et aux chercheurs confirmés, avec le souci d’une véritable réciprocité entre l’institut et le partenaire accueillant.

L’institut prend soin de clarifier les modalités du partenariat en amont avec l’institut étranger, à la fois en ce qui concerne les modalités pratiques et le fond scientifique. Une attention particulière est accordée aux produits attendus de la collaboration et aux conditions de publication.

Les mobilités des chercheurs des partenaires sont bien entendu subordonnées à leur intérêt scientifique, et notamment à l’accord du directeur de département.  En matière de financement, l’Ifsttar étudie avec l’organisme d’accueil les modalités les plus appropriées et peut faire appel à ses propres crédits de fonctionnement le cas échéant.

Financement Ifsttar (Direction Scientifique)

Chaque année, une part du budget Ifsttar peut être dédié à la rémunération de chercheurs étrangers, avec la définition de deux niveaux de salaire, Maître de Conférences / Chargé de Recherche  et professeur d’Université / Directeur de Recherche. Dans ce cas, les chercheurs étrangers deviennent des agents de l’Ifsttar, avec les droits et devoirs qui leur incombent, pendant toute la durée de leur séjour (supérieure ou égale à 1 mois).

Remarque : des étudiants inscrits à l’étranger peuvent être accueillis en stage dans l’organisme, sous réserve de l’établissement d’une convention de stage qui permette alors une indemnisation fixée par décret, et de l’assurance d’un niveau de ressources suffisant pendant la période de stage. Ces étudiants doivent justifier d’une assurance valable en France pendant la durée de leur séjour.

Financements d'autres organismes

L’Ifsttar accueille également des chercheurs d’autres organismes, qui viennent avec leur propre financement (compléments de salaires divers et variés. Ces accueils doivent également faire l’objet d’accords des Directeurs de Laboratoires et Départements, et dans ce cas les SRH de site doivent s’assurer de revenus suffisants et d’une assurance valable en France pendant la durée de leur séjour. Le plus souvent, pour décrocher ces financements complémentaires, les chercheurs ont besoin d‘une lettre d’invitation établie au nom de l’Ifsttar par la DAEI.

Procédure interne

  • Par principe, les chercheurs concernés sont accueillis à partir du niveau doctorat ou pour des stages d’échange durant leur doctorat.
  • Compte tenu de la complexité de la procédure de recrutement « chercheurs étrangers », il est souhaitable que la durée du stage d’un chercheur étranger à l’Ifsttar soit d’une durée minimum d’un mois.
  • Par ailleurs, et conformément à la législation française en droit du travail, il n’est pas possible d’accueillir un chercheur étranger au-delà de la limite des 65 ans.
  • Tout recrutement d’un chercheur étranger fait l’objet d’une demande de recrutement de personnel non permanent établie par le Service des Ressources Humaines (SRH), visée par le Directeur du Laboratoire de Recherche et du Directeur du Département qui va accueillir le chercheur et transmise à la Direction Scientifique (DSD, Jean Luc Clement) pour accord. La Direction scientifique vérifie que le recrutement demandé est bien conforme à l’arbitrage budgétaire effectué au printemps en lien avec la Direction des Affaires Européennes et Internationales (DAEI), ainsi qu’aux orientations scientifiques et internationales de l’Ifsttar.
  • Les Laboratoires doivent prendre en compte les délais nécessaires pour obtenir les visas scientifiques (les procédures avec les préfectures sont prises en charge par le Service des ressources Humaines du site concerné).

Formalités administratives