Défis sociétaux

Plus que jamais, l’évolution harmonieuse de nos sociétés dépend de notre aptitude au vivre-ensemble et au partage de l’espace et du temps collectifs, tout autant que celui de nos ressources. La société se veut de plus en plus mobile, urbanisée, globalisée et numérisée, mais aussi participative, écoresponsable, consciente des limites de ses ressources, soucieuse de sécurité et – du moins dans les pays développés – vieillissante. Chacune de ces caractéristiques représente un défi à relever pour le 21ème siècle.

Sans prétendre à l’exhaustivité, l'Ifsttar a identifié les défis suivants sur lesquels son implication pourrait apporter une plus-value :

  • Atténuer le changement climatique, s'y adapter et maîtriser la demande en énergie.
  • Conserver le patrimoine bâti et le rendre adaptable, accroître la résilience des systèmes.
  • Préserver la biodiversité, les ressources naturelles.
  • Améliorer le cadre de vie et réduire les inégalités socio-spatiales à différentes échelles.
  • Accompagner les évolutions démographiques, améliorer la santé publique et la sécurité des personnes.
  • S'approprier et valoriser les évolutions technologiques et socio-économiques pour faire évoluer l'aménagement de l'espace public et la mobilité.

Avec pour mission de faire progresser, de diffuser et de valoriser les connaissances dans le domaine des transports (des personnes et des biens), de l’aménagement (des territoires, qu’ils soient urbains ou extra-urbains) et des réseaux (de mobilité, d’énergie, d’eau et – sur le plan immatériel – de compétence et du savoir), l'Ifsttar est en effet à même de contribuer à relever ces grands défis et les abordera en plaçant l’homme et ses territoires – spatiaux ou sociaux – au centre de son approche.

L’Ifsttar a pour mission de « réaliser, piloter, faire effectuer et évaluer des recherches, des développements et des innovations dans les do­maines du génie urbain, du génie civil et des matériaux de construc­tion, des risques naturels, de la mobilité des personnes et des biens, des systèmes et des moyens de transports et de leur sécurité, des infrastructures, de leurs usages et de leurs impacts, considérés des points de vue de leurs performances techniques, économiques, so­ciales, énergétiques, sanitaires et environnementale.


Après une réflexion et une concertation approfondies, aussi bien en interne qu’en externe, les instances de l’Ifsttar ont approuvé en juin 2012 la stratégie scientifique de l’Institut à 10 ans. Cette stratégie constitue la feuille de route de la recherche de l’Institut pour les dix années à venir. Bien entendu, elle sera adaptée au fil du temps, selon les nouveaux enjeux qui émergeront et l’évolution de l’environnement scientifique.