Partenariat InnovationNos partenariats académiques Structures de recherche communes

Structures de recherche communes

Les UMR

Les Unités Mixtes de Recherche (UMR) constituent sans doute la forme la plus aboutie du partenariat académique. Sur des grands champs disciplinaires et thématiques, elles permettent d’atteindre la taille critique pour participer honorablement à la compétition internationale, dans un contexte où l’excellence se joue de plus en plus à ce niveau.

L’Ifsttar est actuellement cotutelle de neuf UMR (certaines en attente de la signature de la convention).

  • Navier, UMR 8205, associant l’Ifsttar à l’ENPC et le CNRS (Marne-La-Vallée)
  • LVMT, UMR T 9404, associant l’Ifsttar à l’ENPC et à l’UPEM (Marne-la-Vallée)
  • LBMC, UMR T 9406, associant l’Ifsttar à l’UCBL (Bron)
  • UMRESTTE, UMR T 9045, associant l’Ifsttar à l’UCBL et à l’INvS (Bron)
  • LICIT, UMR T_E, associant l’Ifsttar à l’ENTPE (Bron)
  • ISTerre, UMR 5275, associant l’Ifsttar aux universités de Grenoble et de Savoie, l’IRD, le CNRS (Grenoble)
  • LBA, UMR T 24, associant l’Ifsttar à Aix-Marseille Université (Marseille)
  • SATIE, UMR 8029, associant l’Ifsttar au CNRS, à l'Ecole Normale Supérieure de Cachan, au CNAM-Paris, à l'université de Cergy-Pontoise, à l’université Paris-Sud, et à l’ENS Rennes (Satory)
  • UMRAE, associant l’Ifsttar au Céréma (sites Ifsttar de Nantes et Bron, site Céréma de  Strasbourg)

Une dixième UMR devrait être créée prochainement : le LAPEA (Laboratoire de Psychologie et d'Ergonomie Appliquées), sera issu de la fusion du LPC (Laboratoire de Psychologie des Comportements et des mobilités) et du LATI (Laboratoire Adaptations Travail-Individu), sous la tutelle de Université Paris-Descartes et de l’Ifsttar.

Les Labex

Les dispositifs du programme "Investissements d’Avenir", et en particulier les laboratoires d’excellence mis en place dès 2010, sont générateurs de liens structurants à la fois en termes de recherche de qualité, de formation diplômante et de valorisation des recherches. L’Ifsttar s’est totalement impliqué dans ce nouveau dispositif et est actuellement partenaire de cinq Labex issus des vagues 1 et 2.

Les Fédérations de Recherche (FR) et les Equipes de Recherche Communes (ERC)

Fédérations de Recherche (FR)

Les Fédérations de Recherche (FR) ont pour but de regrouper, en totalité ou en partie, des unités de recherche ou des équipes afin de coordonner leur activité scientifique sur des thématiques ciblées et mettre en commun tout ou partie de leurs moyens.

L’Ifsttar est engagé dans 6 fédérations de recherche : 

  • IFRH, Institut Fédératif de Recherche sur le Handicap (FR nationale)
  • F2M-msp, Fédération francilienne de mécanique. Matériaux, structure, procédés (Ile-de-France)
  • IRSTV, Institut de recherche en sciences et techniques de la ville (Pays de Loire)
  • VOR, Vulnérabilité Ouvrages Risques (Grenoble)
  • FCLab, Fuel Cell Laboratory (Belfort)
  • LirGeC, Institut Ligérien de Recherche en Génie Civil et Construction (Pays de Loire)

Les Équipes de Recherche Commune

Sur des tailles plus réduites, les Équipes de Recherche Commune (ERC) sont une solution pour initier un partenariat ciblé et de qualité. L’Ifsttar est aujourd’hui engagé dans les ERC suivants :

  • NACRE, NAnotechologies pour des Cités Respectueuses de l’Environnement, COSYS/LISIS avec l’Ecole Polytechnique et le CNRS
  • CARMIN, Micro et Nano Technologies, COSYS/LISIS avec le CEA-LETI
  • I4S, Inférence Statistique pour la Surveillance et la Sécurité des Structures, COSYS/SII avec l’INRIA (équipe-projet INRIA)
  • PETRA, Procédés d'élaboration et de transformation des matériaux complexes, MAST/GPEM avec le GEPEA (UMR 6144 CNRS)
  • GEST, Gestion de l’Energie et Stockage pour les Transports, AME/LTE avec le laboratoire Ampère (UMR 5005 CNRS, École Centrale de Lyon, Université Claude Bernard Lyon, INSA de Lyon)
  • VESPA, Ville Eau Sol Plante Atmosphère, GERS/LEE avec l’équipe EPHOR (Environnement physique de la plante horticole) d’Agrocampus Ouest.

Par ailleurs l’Ifsttar participe à 7 structures fédératives de recherche, 2 observatoires des sciences de l’univers et contribue  à la vie scientifique de 11 Groupements d’Intérêt Scientifique (GIS) et 24 Groupements de Recherche (GdR).