Infrastructures

Axe 2 : Construire, déconstruire, préserver, adapter les infrastructures de manière efficace et durable.

Notre société aspire à plus de sécurité et de confort. L'Ifsttar doit accompagner ces évolutions dans le domaine des infrastructures (ouvrages d'art, routes, bâtiments, réseaux urbains, ouvrages de production et de transport d’énergie), que l’on doit continuer à construire de façon efficace et économe (en énergie et en ressources) pour répondre aux besoins des personnes et de développement des territoires, mais dont il s’agira surtout de prolonger ou d'optimiser la durée de vie selon les enjeux. Il faut faire évoluer ces infrastructures pour les rendre plus résilientes aux risques de toute nature et adaptables à l’évolution des besoins des populations. Dans un monde qui se montre de plus en plus éco-responsable, une attention toute particulière devra également être portée sur toute la durée de vie de l’ouvrage (optimisation conjointe des phases dimensionnement, exploitation, maintenance), à leurs fins de vie (déconstruction, recyclage), et à la limitation des impacts du milieu construit sur l’environnement et la santé.

 

Objectif 2A

Développer des matériaux, des réseaux et des structures efficaces économiquement et socialement, économes en ressources, à faible impact sur la santé et l’environnement et tenant compte des aspects déconstruction et ACV.

Présentation de l’objectif

La stratégie nationale de développement durable a défini plusieurs défis dont « consommation et productions durables » et « conservation et gestion durable de la biodiversité de des ressources naturelles ». Le secteur de la construction (infrastructures et bâtiment) est un secteur économique majeur (plus de 1,5 million d’emplois directs) qui doit relever ces défis. L’essentiel du bitume utilisé en France l’est sur les routes et les 2/3 des bétons sont destinés au bâtiment. L’Ifsttar apporte sa contribution dans le domaine des matériaux et des structures innovantes, résilientes et adaptables à leur milieu et leurs usages (bâtiments, ouvrages d’arts, routes, ouvrages géotechniques) tout au long de leur vie. Des solutions visant à réduire l’usage de l’énergie et des ressources naturelles ainsi que les émissions de gaz à effet de serre et de polluants, sur la durée de vie des matériaux et des structures seront recherchées.

Objectif 2B

Améliorer et optimiser l’existant pour une meilleure durabilité des infrastructures et des réseaux.

Présentation de l’objectif

Les défis de « consommation et productions durables » et de « conservation et gestion durable de la biodiversité de des ressources naturelles » de la SNDD mais aussi les défis économiques auxquels sont confrontés les maitres d’ouvrages impliquent d’améliorer aussi la durabilité des ouvrages et réseaux existants. La société a donc besoin d’infrastructures sûres, efficaces et disponibles, même dans le contexte difficile du changement climatique susceptible de générer des sollicitations exceptionnelles mal connues à ce jour, ou d’évolution sur les sollicitations d’exploitation ou accidentelles. Une attention particulière sera portée à la durabilité des réseaux urbains dont la maintenance efficace constitue aujourd'hui des enjeux environnementaux et économiques forts.

Objectif 2C

Ausculter, analyser les matériaux, le bâti, les réseaux et le sol pour améliorer la durabilité et la prévention des risques et évaluer leurs performances et leurs impacts.

Présentation de l’objectif

La réalisation des objectifs précédents (2A et 2B) nécessite le développement d’outils d’auscultation, d’analyse et de reconnaissance des matériaux et des structures, intégrant les évolutions technologiques majeures réalisées ces dernières années dans les domaines de la microélectronique et des NTIC et qui peuvent être d’un grand intérêt pour ces applications. Elle nécessite également la mise au point d’une méthodologie d’estimation des impacts environnementaux et sanitaires à l’échelle des structures.