Risques et environnement

Axe 3 : Mieux prendre en compte le changement climatique, les risques naturels et les impacts environnementaux et sanitaires en milieu anthropisé.

Que les aléas climatiques et naturels et les atteintes à l’environnement et à la santé soient d’origine globale ou locale, il est nécessaire d’agir tant en prévention qu’en protection ou en adaptation. L’inaction induit des coûts et des dommages bien supérieurs à ceux rencontrés lorsqu’on agit avec d’anticipation. Mais ces problématiques se révèlent extrêmement complexes du fait des interactions permanentes entre l’homme et son milieu. Il s’avère donc nécessaire d’observer, d’évaluer et de développer des approches intégrées et systémiques, tenant compte de l’ensemble du cycle de vie et de l’ensemble des externalités positives et négatives, avec des systèmes souvent interdépendants, pour éclairer au mieux les décisions. 

 

Objectif 3A

Observer, analyser et modéliser les aléas climatiques et naturels, ainsi que les atteintes à l'environnement.

Présentation de l’objectif

Développer l’observation et la connaissance pour mieux comprendre les enjeux et esquisser des pistes d’actions est d’autant plus essentiel dans les domaines du changement climatique, des aléas naturels et des impacts environnementaux et sanitaires qu’ils sont marqués par l’incertitude, la complexité des interactions et une croissance exponentielle de la demande d’informations. Le citoyen attend des réponses des scientifiques et des pouvoirs publics. Mieux connaître pour mieux comprendre et mieux anticiper est rendu possible par de nouvelles méthodes et métrologies de détection, par une meilleure identification et caractérisation des sources de pollution, des impacts des aléas et des nuisances, par de nouveaux moyens de connaissance des phénomènes de propagations multi-échelles, et par le développement des systèmes d’alerte.

Objectif 3B

Évaluer et quantifier les interactions entre l'homme et son milieu.

Présentation de l’objectif

Pour mieux faire face à l’incertitude et à la complexité, des méthodes d’évaluation adaptées doivent être déployées dans les domaines de la mobilité, des infrastructures, des réseaux et de l'aménagement des territoires. Elles doivent permettre de répondre aux besoins croissants d’études et d’expertise, et à l’attente toujours plus forte de notre société en matière de sécurité, de sûreté, de préservation de l’environnement et de qualité de vie.

Objectif 3C

Réduire les conséquences des risques climatiques et naturels et les impacts sur l’environnement et la santé.

Présentation de l’objectif

Le constat fait aujourd’hui est celui du changement climatique en cours, d’un refus de plus en plus marqué du citoyen pour les risques et les catastrophes naturelles, d’une raréfaction des ressources, de la dégradation de l’environnement et des impacts sanitaires avérés ou potentiels. Tous ces enjeux doivent être appréhendés dans leur globalité par la conception de solutions acceptables d’un point de vue technique, environnemental, économique, sanitaire et sociologique. Cette évolution appelle, pour la recherche, d’être capable d’agréger des compétences relevant à la fois des sciences de l’ingénieur, des sciences humaines et sociales, des sciences de la vie et des sciences économiques.

Objectif 3D

Développer des outils de prospective et d’aide à la décision pour répondre aux besoins de la société.

Présentation de l’objectif

Si les enjeux du changement climatique, des risques naturels, de la préservation de l’environnement et de la lutte contre les pollutions semblent mieux compris et mieux intégrés aujourd’hui, il n’en reste pas moins un déficit en prospectives, en diagnostics harmonisés, en outils d’aide à la décision et en démarches globales. Il faut non seulement combler ce déficit mais s’assurer que les outils proposés répondent aux besoins, ceux des décideurs, ceux des opérateurs, et aux attentes de la société civile, qui est désormais particulièrement sensible et vigilante sur les enjeux mentionnés plus haut.