Les Rencontres des savoirs renseignent les chercheurs sur les questionnements des citoyens

Depuis juillet 2012 et pour trois ans, la ville de Bron, en banlieue lyonnaise, et des chercheurs de l’Ifsttar et de l’ENTPE se sont lancés dans un projet novateur et participatif dans le cadre des Rencontres scientifiques nationales de Bron (RSNB). Concrétisées par des ateliers citoyens entre chercheurs et habitants et des conférences baptisées Rencontres des savoirs, elles ont pour but de faire réfléchir et travailler ensemble habitants et chercheurs sur la notion de ville durable pour produire de l’information, de l’échange et des avancées scientifiques, tant du point de vue écologique, qu’économique et sociétal. Selon le premier bilan, tiré le 8 juin 2013, les actions commencent à porter leurs fruits.

« Une des facettes de la citoyenneté consiste à pouvoir s’informer, rappelle Jean-Michel Fourniau, sociologue, directeur de recherche à l’Ifsttar et initiateur des Rencontres des savoirs, trois cycles de cinq conférences annuelles sur le modèle des universités populaires. Notre ambition, avec la municipalité de Bron, est de faire autre chose que la seule vulgarisation. Au cours de nos conférences, nous cherchons avant tout à susciter un échange entre chercheurs et citoyens autour de sujets qui les concernent, comme les transports, l’aménagement ou la ville, et finalement à permettre aux citoyens de s’approprier les orientations de recherche de l’Ifsttar et de l’ENTPE pour être en capacité de les influencer. »

« Cette initiative est dans la lignée de nos engagements en faveur du dialogue avec les acteurs de la société civile, engagements concrétisés dans la charte de l’ouverture de l’expertise à la société, signée par l’Ifsttar en septembre 2011 », rappelle ce spécialiste français du débat public, directeur du groupement d’intérêt scientifique Participation du public, décision, démocratie participative. Cette charte engage l’Institut à favoriser une compréhension partagée des connaissances scientifiques et de leurs incertitudes.

Les thématiques des trois cycles de conférences sont donc choisies autrement que pour un programme de vulgarisation de résultats de recherche : elles sont au croisement des préoccupations des chercheurs à propos de leurs travaux et des habitants à propos des transformations de leur cadre de vie. Ainsi, dans le cycle en cours (2013/2014) sur la ville dans la métropole, les sujets concernent entre autres les enjeux pour Bron de la création de la métropole lyonnaise, les inégalités urbaines, les ambiances urbaines, notamment les problématiques liées au bruit. L’interactivité avec le public peut aussi être suscitée via un double regard : le sujet est présenté par deux chercheurs de disciplines différentes ou un chercheur et un acteur de terrain. Pour faire écho au questionnement du public, certaines conférences du premier cycle (2012/2013), sur la transition énergétique et le transport, se sont, par ailleurs, appuyées sur des travaux menés dans les ateliers citoyens. Autre exemple : lors de la conférence du 10 décembre 2013 sur le pôle métropolitain lyonnais et la métropole de Lyon, nouvelle collectivité territoriale qui verra le jour en 2015, les responsables du Conseil de développement du Grand Lyon ont restitué la réflexion de cette instance représentative de la société civile devant un large public de 90 personnes. Une expérience qu’ils souhaitent renouveler.

« Quel que soit le format, le temps du dialogue est au moins aussi long que les présentations (45 minutes à 1 heure) », précise Jean-Michel Fourniau qui constate qu’un public s’est désormais constitué (surtout des habitants de Bron). Il regrette cependant le peu de participation des étudiants de l’université voisine et de l’ENTPE. La prochaine conférence, le 18 février 2014, aura lieu dans la nouvelle médiathèque de Bron. Ce cadre moderne et accueillant offrira de nouvelles possibilités, notamment pour la mise en ligne des enregistrements en plus des présentations, ou la réalisation d’interviews filmées pour enrichir et poursuivre le débat.


ENTPE : École nationale des travaux publics de l’État

Autres articles à consulter sur les « Rencontres scientifiques nationales de Bron » :