Explorer les effets du genre sur la conduite automobile

Explorer les effets du genre sur la conduite automobile - Ifsttar - Les effets du genre sur la conduite automobile_img

© Joël Yerpez

Le comportement routier est marqué par les différences entre les femmes et les hommes. Pour mieux comprendre cette situation, l'Isttar répond à la préoccupation de la Délégation à la Sécurité Routière avec la mise en place de 2 grandes enquêtes sur les effets du genre dans le passage du permis de conduire.

L'automobile est un domaine d'inégalités entre hommes et femmes. Elles s'expriment dans les statistiques de mortalité sur la route (75% des morts accidentelles concernent les hommes) mais aussi dans l'accès au permis de conduire. Comparé à celui des hommes, le taux de réussite des femmes à l'examen pratique est moindre de 10 points. Marie-Axelle Granié, chercheuse à l'Isfttar en psychologie sociale du développement et directrice de recherche au laboratoire LESCOT, fait l'hypothèse d'un effet de genre pour comprendre ces inégalités : « Il existe un stéréotype qui attribue aux hommes des compétences naturelles pour la conduite et dévalorise les femmes. Explorer les effets du genre c'est chercher à comprendre comment ces attentes sociales sur la conduite déterminent le comportement routier. »

 

La recherche menée par le LESCOT permet de répondre à la préoccupation du Sénat qui, en 2016, avait préconisé à la Délégation à la Sécurité Routière de mener des études afin de comprendre les écarts de réussite dans l'obtention du permis de conduire. En 2018, deux grandes enquêtes vont être lancées suite à des travaux préparatoires. Une enquête longitudinale suivra une cohorte de plus d'un millier de personnes depuis leurs premières démarches d'inscription à l'auto-école jusqu’à leur passage de l’examen pratique. Il s'agit de comprendre si les stéréotypes ont un effet avant le démarrage de l'apprentissage et si ces croyances se renforcent au cours de celui-ci. Une seconde enquête sera menée auprès des professionnels, afin de mieux saisir si et comment les stéréotypes sont véhiculés lors de la formation. Enfin, la question du genre et de la mobilité intéresse aussi les économistes : dans l'I-Site FUTURE, le LESCOT de l'Ifsttar et l'équipe EURUDITE de l'Université Paris-Est se réunissent autour de GAP (« Genre et Accès au Permis de conduire »), un projet explorant les impacts de l'inégalité de sexe dans l'accès au permis sur l'accès à l'emploi. Un rapport sur les résultats de ces grandes enquêtes est prévu pour la fin 2019.


 

Transport, mobilité, sécurité : une question de genre ?

À lire sur l'espace Science et Société du site de l'Ifsttar, un dossier coordonné par Marie-Axelle Granié sur la mobilité comme question de genre. Y sont présentées de nombreuses recherches sur les transports collectifs, les conductrices de deux-roues, les comportements à risque...

 

 

 

Brèves