Journées d'étude : livraisons urbaines

Travail et métiers du transport de marchandises en ville

  • La journée d'études se tiendra le 19 octobre 2018, Marne la Vallée
  • Organisateurs : LABEX FU « Ville et Métiers », Ifsttar SPLOTT, IDHES, RT1 AFS
  • Coordination : Reinhard GRESSEL, Charles GADEA, Pétronille REME-­HARNAY
  • Télécharger le programme [.pdf]

Le transport de marchandises en ville représente pour les collectivités urbaines un enjeu majeur en termes de gestion de la mobilité sur leur territoire, d’accessibilité des zones centres et de qualité du cadre de vie dans les cités. Chaque semaine à Paris, par exemple, sont réalisés autour de 1,5 millions de livraisons ou d’enlèvements, ce qui représente en une année un flux de quelques 32 millions de tonnes de marchandises. Ces chiffres montrent clairement l’importance vitale que représentent les livraisons urbaines pour le fonctionnement économique et social des villes modernes. Mais tous ces mouvements entraînent aussi un important trafic de véhicules de toute sorte qui contribuent fortement aux difficultés de circulation et aux nuisances qu’elles engendrent. Si ces questions ont retenu depuis quelques années l’attention des pouvoirs publics et qu’un certain nombre d’expérimentations d’ordre technique et organisationnel ont tenté d’ atténuer ces effet néfastes, il faut constater que le déficit de connaissances en la matière reste important. Il en va tout particulièrement ainsi en ce qui concerne les connaissances en sciences sociales relatives aux professionnels qui effectuent ces opérations de livraison et d’enlèvement. Quelles tâches accomplissent-­ils ? dans quelles conditions de travail et d’emploi exercent-­ils ? par quelles trajectoires sociales et professionnelles sont-­ils venus à cette activité ? quelles sont les difficultés qu’ils affrontent au quotidien, de quelles ressources disposent-­ils pour gérer les contraintes ? quels savoirs développent-­ ils sur la ville et la circulation ? quelle sorte de relations entretiennent-­ils entre eux, avec les autres professionnels qu’ils sont amenés à fréquenter, avec leur employeur ? quels sont les fondements de la cohésion sociale dans ces métiers souvent exercés en solitaire ? comment sont-­ils représentés dans le système de relations professionnelles ? quelles modalités d’action collective sont-­ils en mesure de développer ? comment font-­ils face aux diverses formes d’ubérisation du transport urbain ? de quelle façon intègrent-­ils les préoccupations environnementales dans leur pratique professionnelle ? Voilà quelques-­unes des questions auxquelles les intervenants à cette journée d’études vont tenter de répondre en centrant l’approche sur les travailleurs qui effectuent concrètement ces diverses tâches du transport de marchandises en ville. Toutes les formes de cette activité sont en principe concernées, qu’il s’agisse de livraison occasionnelle ou régulière, d’approvisionnement quotidien de commerces ou grandes surfaces, de messagerie express, de coursiers et livreurs à deux roues, motorisés ou pas, ou même d’approvisionnement et livraison en compte propre dans les petites entreprises « artisanales ».

VOIR LE SITE INTERNET

Brèves