La start-up Altaroad sur la route du succès

La start-up Altaroad sur la route du succès - Ifsttar - La start-up Altaroad sur la route du succès_img

Cécile Villette, CEO et cofondatrice de la start-up Altaroad - avec Bérengère Lebental (COSYS - LISIS)

« Réparer les routes au bon endroit et au bon moment » : c’est l’un des crédos d’Altaroad. À l’aide de réseaux de nano-capteurs, cette start-up entend créer des routes connectées afin d’améliorer la durabilité et la sécurité des infrastructures. Récompensée d’un Grand Prix du concours national i-Lab 2018, elle se rapproche encore un peu plus de la mise sur le marché de ses technologies.

 Cette distinction apporte une grande crédibilité à nos technologies et au sérieux du projet. Elle augmente aussi notre visibilité vis-à-vis des investisseurs et rassure nos clients potentiels sur l’approche très innovante d’Altaroad ». Cécile Villette ne cache pas sa satisfaction et elle a de bonnes raisons. La CEO et cofondatrice de la start-up Altaroad - avec Bérengère Lebental - figure parmi les lauréats d‘i-Lab, le concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes porté par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Pour cette 20e édition, 14 Grands Prix ont été attribués parmi 383 projets candidats. Ils récompensent des projets remarquables s’inscrivant dans l’un des dix défis sociétaux définis par l’agenda stratégique « France Europe 2020 ».

Au-delà de la notoriété qu’il confère, le Grand Prix d’Altaroad se traduit par une subvention de plusieurs centaines de milliers d’euros. « Aujourd’hui nous avons un produit qui fonctionne mais demain nous voulons un produit hyper fiable, hyper précis, hyper robuste. La subvention d’i-Lab va nous permettre de franchir ce dernier palier » se réjouit la lauréate. Elle va par ailleurs bénéficier du parrainage de François Grosse, PDG de ForCity. Pendant plusieurs mois, cet entrepreneur expérimenté va accompagner l’équipe d’Altaroad dans sa recherche d’investisseurs et sa levée de fonds avant la phase d’industrialisation.

 

ALTAROAD - Grand Prix coup de cœur du jury i-Lab 2018Vidéo ALTAROAD - Grand Prix coup de cœur du jury i-Lab 2018

Optimiser la maintenance des routes, améliorer la sécurité des véhicules et des personnes, tracer les flux en détectant les types de véhicules, leurs trajectoires et leur poids… Autant d’objectifs visés par les algorithmes et nano-capteurs d’Altaroad. Issus de recherches menées à l’École Polytechnique/CNRS et à l’Ifsttar, ces technologies sont capables de fournir des informations en temps réel sur le type et le poids des véhicules qui empruntent une route ainsi que sur les déformations qu’ils causent. « Nous aurons l’information au cœur de la route et nous connaîtrons la vitesse à laquelle elle se dégrade. Les coûts de maintenance pourraient être optimisés de 30% » souligne Cécile Villette.

Autre avantage de la solution d’Altaroad : le suivi en temps réel de l’état de la circulation et du comportement des automobilistes. Elle peut ainsi contribuer à détecter les situations dangereuses (verglas, contresens, décalage de véhicule autonome…) et informer les usagers en temps réel. Altaroad entend ainsi fournir un service d’aide à la décision aux acteurs de la construction et des transports à travers une plateforme de données pour la gestion du trafic urbain, la gestion logistique du fret, des flux industriels sur les chantiers et dans les villes. « La population des villes augmente et les modes de consommation évoluent. Chacun veut être livré instantanément et cela augmente le nombre de poids lourds sur les routes et les livraisons en ville, rappelle Cécile Villette. Nos réseaux de capteurs vont permettre de prendre des décisions en temps réel sur l’impact environnemental de ces flux afin de rediriger les véhicules de la meilleure manière. »

Brèves