Le point Routes 2017

L’édition 2017 des Journées Techniques Routes (JTR) se tiendra les 25 et 26 janvier, comme de coutume à Nantes, à la Cité des congrès. L’occasion pour les acteurs français du domaine des infrastructures terrestres de transport de mettre en commun leurs expériences, leurs recherches et développements. Et de découvrir des solutions innovantes.

« L’édition précédente a réuni 420 personnes », rappelle Michel Boulet, organisateur infatigable de ces journées techniques qui rassemblent depuis plus de 25 ans les acteurs publics et privés de la construction, l’entretien, la surveillance et l’exploitation des routes (au sens classique mais aussi au sens des infrastructures ferroviaires, des pistes aéronautiques et voies industrielles qui font appel aux mêmes techniques). L’événement est organisé avec le Cerema* et l’Idrrim**.

Outre les actualités 2016 et un point sur les connaissances sur les thématiques récurrentes ou traitées les années précédentes, comme le recyclage des matériaux bitumineux (avec le projet MURE), les propriétés de surface des chaussées ou la gestion de la sécurité sur les chantiers routiers sous circulation, cette édition abordera pour la première fois deux sujets dont les enjeux méritent d’être anticipés. Le premier concerne le concept de Building Information Modeling (BIM) : cet outil de planification des tâches et de visualisation, déjà largement utilisé pour gérer les gros chantiers du bâtiment, commence tout juste à être mis en œuvre dans les travaux publics et le génie civil. De quoi s’agit-il ? De partager avec tous les acteurs du chantier, que ce soit la maitrise d’œuvre ou les entreprises, des méthodes de travail, des informations et des outils de simulation, comme une maquette numérique 3D de l’infrastructure. Cela tout au long du projet, de sa conception à sa gestion. Outre une présentation technique du concept, un atelier permettra d’en découvrir les premières pratiques dans le domaine des routes. L’autre sujet innovant cette année porte sur l’impact du développement des véhicules autonomes et connectés sur la conception et la construction des infrastructures routières, maillons essentiels. Il s’agira de faire l’état des lieux des expérimentations en cours et d’appréhender les besoins des constructeurs automobiles en termes de systèmes de guidage (marquage, balisage de bord de routes, capteurs dans les chaussées...) et d’informations de détection d’obstacles.

« Nous faisons aussi cette année un effort pour relayer à l’ensemble de la communauté technique française des informations sur les travaux de recherche en Europe et dans le monde (AIPCR, TRB, TRA...) », poursuit le jeune retraité actif de l’Ifsttar. Ces travaux seront évoqués, notamment dans les comptes rendus des séminaires de clôture de deux projets (LCE4Roads,  qui porte sur une méthode européenne de certification des infrastructures routières, et Rosanne, qui vise à définir une pratique commune de mesure des propriétés de surface de la route comme l’adhérence, le bruit ou la résistance au roulement). Les recherches du projet SUP&R (Sustainable Pavement & Railways) sur des chaussées routières et ferroviaires durables seront aussi présentées par leurs acteurs. Cette édition promet, à nouveau, d’être riche en informations.


Pour en savoir plus...

Visiter le site internet des JTR2017

Dossier de presse - Journées techniques routes 2017 [.pdf]

* CEREMA : Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement.

** IDRRIM : Institut des routes, des rues et des infrastructures de mobilité.