Les fondations d’éoliennes en mer à l’étude dans la centrifugeuse géotechnique Ifsttar

Les fondations d’éoliennes en mer à l’étude dans la centrifugeuse géotechnique Ifsttar - Ifsttar - La centrifugeuse géotechnique

La centrifugeuse géotechnique

Communiqué de presse - 10 décembre 2014

A Bouguenais, le laboratoire Terrassements et Centrifugeuse mène des recherches finalisées en ingénierie géotechnique autour de deux grands enjeux sociétaux : L’économie de ressources et d’énergie et la minimisation des risques dans les infrastructures.

Il étudie notamment l’interaction entre les constructions et les sols en prenant en compte la diversité des terrains naturels et artificiels et la variabilité de leurs propriétés, et la complexité croissante des structures, de leurs conditions de service et des contraintes environnementales. Pour mener leurs études, les chercheurs s’appuient sur un équipement unique en France :
La centrifugeuse géotechnique.
Mise en service en 1985 dans un bâtiment dédié de 900 m2, la centrifugeuse géotechnique permet l'étude du comportement d'ouvrages géotechniques, comme les fondations, les remblais ou les soutènements, en modèles réduits. Le facteur de réduction d'échelle du modèle réduit est égal à l'accélération centrifuge qui lui est appliquée, au maximum 200xg ! Les efforts sont exercés en vol à l'aide de vérins ou du téléopérateur, pilotés à distance depuis la salle de commande.
Le savoir-faire reconnu de l’équipe lui permet aujourd’hui de transférer ses modèles et ses compétences dans le cadre du développement des fondations innovantes conçues par STX France, de type « jacket » pour l'éolien en mer, ou encore en matière de fondations composites dans les sols renforcés.

Les fondations pour éoliennes offshore de fortes puissance sont soumises à des chargements statiques et cycliques, plus complexes que pour les structures installées sur terre, pour lesquels les données d’entrée, données géotechniques spécifiques au sol marin, ne sont pas toutes connues ou portées à la connaissance des acteurs de la recherche.
Depuis 2013, l’équipe de géotechniciens travaille sur le projet CHARGEOL initié et porté par STX, et financé par la Région Pays de la Loire. Les campagnes d’expérimentations au niveau de la centrifugeuse sont en cours et visent à caractériser les fondations d’une éolienne de type « jacket » à quatre pieux sous chargements complexes combinés et monotones/cycliques. Ce projet est exceptionnel du fait de la dimension du pieux : 1,8 m de diamètre pour une fiche de 40 m. Un volet est également consacré aux sollicitations sismiques.


Le projet collaboratif de recherche et de développement CHARGEOL, est labellisé par le pôle EMC2 et porté par STX France, implique l’ICAM, l’Ifsttar, l’Ecole Centrale de Nantes, Innosea, Hydrocean et Bureau Véritas. Porteurs de projet : Manuel Beauvais et Matthieu Gélébart / STX France.

Contact STX France : marine.energy(at)stxeurope.com

Télécharger le communiqué de presse [.pdf]