Europe InternationalPartenariats stratégiques Laboratoires Internationaux Associés

Laboratoires Internationaux Associés

Trois laboratoires internationaux associés (LIA) concrétisent des liens de recherche académiques désormais pérennes avec des équipes Canadiennes et Allemandes.

Un LIA est un « laboratoire sans murs » qui associe une ou plusieurs équipes de recherche de l’Ifsttar et une ou plusieurs équipes de recherche d’un autre pays autour d’un projet défini conjointement.

Ces laboratoires mettent en commun des ressources humaines et matérielles pour réaliser le projet scientifique. La relation entre les deux partenaires est formalisée par un accord signé par les responsables des deux organismes.

  • L’Ifsttar entretient avec le Canada et en particulier avec la région du Québec des relations très étroites en matière de recherche en transport.

    En 2016 le laboratoire bilatéral « hors murs » ECOMAT (France-Canada) a été inauguré ; il est centré sur les matériaux innovants durables en Génie civil. Sa création, après une dizaine d’années de collaborations, répond à une demande sociétale et porte sur des sujets académiques et appliqués liés au développement durable au sens large.

    Le principal objectif du LIA ECOMAT est de favoriser l’intensification de la formation, de la recherche appliquée et de l’innovation dans le domaine des Eco-matériaux pour la construction en vue de réduire leur impact environnemental et sanitaire. Il s’agit pour l’Université de Sherbrooke et l’Ifsttar grâce à ce partenariat, de confronter et de valoriser leurs activités de recherche et de formation, et de faire émerger un réseau d’excellence internationale sur les éco-matériaux.

    Ce partenariat permet de disposer d’une importante force de recherche, de laboratoires et d’équipements sur les sites de Marne-La Vallée, Nantes et Sherbrooke, adaptés à la thématique. A terme, il conduira à l’harmonisation des normes européennes et nord-américaines sur ces matériaux. Ce sera aussi le moyen de former du personnel hautement qualifié dans le domaine des écomatériaux.

    Le LIA ECOMAT a aussi pour vocation de transférer vers le monde économique les résultats de ses recherches et de mettre en place des partenariats aussi bien au Canada qu’en France avec des gestionnaires d’infrastructures et de groupes industriels du secteur du génie civil et des matériaux de construction.

     

    Communiqué de Presse de UdS

    Article du le Huffington Post 

  • Ilab-SPINE

    Ilab-Spine, LIA CNRS (France - Canada), est le fruit d’une synergie sans précédent entre biomécaniciens et médecins, liés par l’étude du rachis cervical, et a reçu le soutien de l’initiative d’excellence AMIDEX.

    Ilab-Spine est le fruit d’une collaboration de 10 ans entre : IFSTTAR, AMU, CNRS, AP-HM,  EPM, HSJ, ETS, HSCM.

    Les activités se déploient entre les sites d’Aix-Marseille et de Montréal.

    Inauguré en 2015 le LIA Ilab-Spine conduit des recherches sur la biomécanique du corps humain et sur la modélisation par éléments finis du rachis.

    Les activités du LIA iLab-SPINE en biomécanique des traumatismes et pathologies du rachis ont vocation à combiner des résultats scientifiques de haut niveau, et des partenariats économiques structurants. De part et d’autres, les partenaires souhaitent ainsi poursuivre leur collaboration et l’accentuer au cours des prochaines années, notamment par une stratégie et programmation de recherche et de valorisation communes, la conduite de projets à financement partagé, une stratégie de mutualisation de leurs infrastructures de recherche et des échanges de chercheurs et d’étudiants.

  • INNOMOB

    L’Ifsttar et le DLR (Allemagne) ont unis leurs compétences pour créer l’institut de recherche « hors–les murs »intitulé INNOMOB, afin d’apporter des solutions innovantes à la mobilité européenne. INNOMOB se caractérise par un programme scientifique partagé et pérenne autour des questions d’innovation pour la mobilité et le transport en Europe. Il fait suite à une première coopération formalisée entre l’IFSTTAR et le DLR en 2013, le LIA DISTRANS qui avait pour objectif de mener des travaux conjoints sur la logistique et le transport de marchandises.

    Les travaux envisagés se structurent autour de 4 axes :

    • l’analyse des évolutions de la mobilité des personnes et des biens,

    • les nouvelles données ou les nouvelles méthodes de collecte de données pour l’analyse des mobilités,

    • les nouvelles modalités d’aménagement en faveur de mobilités plus durables,

    • les innovations technologiques et nouvelles mobilités : quels usages ? Quelle acceptabilité ? Quelle optimisation de la performance énergétique des véhicules ?