TS2LESCOTAxes de rechercheNeurosciences cognitives et neuro ergonomie pour l’analyse des déplacements Etudier les processus neurophysiologiques mis en jeu lors des déplacements Afficher le menu principal

Etudier les processus neurophysiologiques mis en jeu lors des déplacements

Les recherches sur ce thème, en cours ou à venir, s’intéressent à l’étude des processus neurophysiologiques impliqués dans différents contextes de déplacements :

  • Les recherches sur les processus perceptivo-cognitifs impliqués dans la détection des usagers vulnérables au cours de la conduite automobile seront poursuivies sur simulateur, avec notamment la question de l’amélioration, pour les automobilistes, de la conspicuité sensorielle et de la conspicuité cognitive des cyclistes. Ces recherches apporteront des connaissances sur les mécanismes top-down complexes qui rendent certains usagers de la route peu visibles et permettront ainsi de comprendre l’effet que peuvent avoir des messages de sécurité routière sur la perception des cyclistes par les automobilistes. Les recherches porteront en particulier sur le rôle des émotions dans l’efficacité des messages délivrés. Ces travaux seront menés avec le laboratoire LEAD de l’Université de Bourgogne.
  • Les travaux portant sur l’influence des variations d’états internes (distractions cognitives, vagabondage de la pensée et ruminations) sur le traitement de l’information et la performance en conduite automobile simulée seront poursuivis. Les variations d’états internes ayant des origines multiples, l’impact différencié de ces pensées distractives sera examiné en fonction de la charge mentale qu’elles impliquent et de leur caractère émotionnel ou non.
  • La marche est une activité motrice si simple en apparence que nous l’exécutons sans même y penser. Pourtant, les processus largement automatisés comme mettre un pied devant l’autre, maintenir sa posture pour ne pas perdre l’équilibre, mettent également en oeuvre des processus contrôlés quand la tâche devient plus complexe, comme par exemple quand il s’agit de se déplacer dans la foule, marcher en même temps que parler ou encore rechercher un itinéraire tout en portant des bagages. Les recherches porteront sur les effets du vieillissement ou du handicap sur la marche en combinant les mesures physiologiques et comportementales.