SPECTRAGE

Bénéfices et limites de la spectroscopie proche infrarouge fonctionnelle à l’étude des processus cognitifs et perceptifs lors d’une tâche de conduite simulée : étude chez des conducteurs adultes jeunes et âgés

Objectifs :

  • Identifier les bénéfices et les limites de la spectroscopie proche infrarouge fonctionnelle dans le cadre de l’étude des processus cognitifs et visuels mis en jeu pendant la conduite chez différentes populations de conducteurs (jeunes et âgés).
  • Etudier les différences en termes d’activités cérébrales entre deux groupes de conducteurs jeunes (confirmés, ayant + de 3 ans de permis, ou novices, ayant moins de 6 mois de permis) et un groupe de conducteurs âgés dans des situations de conduite active et passive (mode autonome) associées à des tâches secondaires.
  • Etudier l’activité cérébrale dans le cortex visuel (V1) selon différents niveaux d’inconfort dû à des sources lumineuses et selon l’âge du conducteur.

Coordination : IFSTTAR – TS2 - Lescot Maud Ranchet et Alexandra Fort, Téodor Danaila Hôpital Neurologique de Lyon

Partenaires : LEPSIS

Dates : 2017 - 2020

Financeurs du projet : IFSTTAR – Initiative Ciblée

Implication du Laboratoire :

  • Coordination 
  • Design expérimental 
  • Passation 
  • Analyse 
  • Valorisation

Personnes impliquées au LESCOT : Antonio Hidalgo-Munoz, Christophe Jallais, Fabien Moreau, Romain Derollepot

Personnes impliquées au LEPSIS : Roland Brémond, Céline Villa