AMEEco7Thèmes de recherche Utilisation optimale Afficher le menu principal

Utilisation optimale des véhicules conventionnels et innovants

 

Le contrôle des véhicules comporte principalement deux niveaux :

  • un niveau local permettant la commande de chaque sous-système du véhicule
  • un niveau global permettant de gérer l’énergie, la sécurité et le confort à bord du véhicule et d’assurer la transmission des ordres du conducteur vers les commandes locales.

Dans un véhicule automatique (métro sans conducteur par exemple) la mission désirée du véhicule peut être le niveau supérieur de commande remplaçant ainsi la décision du conducteur. Dans ce cas, il est possible d’assurer la mission du véhicule en termes de distance parcourue pendant un temps donnée avec plusieurs combinaisons possibles de vitesses et d’accélération. Dans les véhicules de Transport en Commun, ces degrés de libertés peuvent être utilisés pour assurer un bon agrément aux voyageurs. Des accélérations constantes avec une dérivée progressive au démarrage (le jerk) sont souvent utilisées. Quand il y a une marge de temps entre deux arrêts, une vitesse qui optimise un critère tel que la consommation d’énergie peut être sélectionnée.

Dans les véhicules particuliers, les marges de manœuvre sont plus importantes car les paramètres dynamiques peuvent être manipulés par le conducteur, y compris le temps de trajet. Quand le véhicule est fortement contraint par le trafic, ces marges de manœuvres diminuent considérablement. Mais dans un grand nombre de situations, c’est le conducteur qui choisit ses accélérations et ses vitesses de croisières dans la limite des vitesses tolérées.

Il est alors possible de concevoir des systèmes qui permettent soit de conseiller le conducteur en temps réel pour adopter les meilleurs choix de conduite, soit de lui fournir hors ligne un diagnostic de son comportement et un outil d’apprentissage des règles de l’éco-conduite a posteriori.

Les travaux de l'équipe dans ce domaine concernent principalement deux aspects :

  • L’exploration du potentiel des gains d’énergie sur différents types de véhicules conventionnels électriques et hybrides et génération de profil de vitesse optimal en énergie avec des contraintes de trafic et de pollution.
  • La mise en œuvre de dispositif d’aide à l’éco-conduite efficace et sûr (en collaboration avec d’autres laboratoires de l’IFSTTAR).