Corine Pelluchon, une philosophe pour défendre l'écologie et la cause animale

Portraits de scientifiques août 2020 Comportement humainÉcologie

Découvrez les activités de Corine Pelluchon, Professeure en philosophie, spécialiste en philosophie politique et éthique appliquée, au laboratoire LIPHA

Crédits photo : B. Roscot

Dans le cadre de la Fête de la Science 2020, Corine Pelluchon présente son parcours et son métier au jeune public.

 

Pouvez-vous nous décrire votre sujet de recherche ?
Je m’intéresse à l’humain, en prenant en compte sa condition corporelle et terrestre, ce qui a des implications éthiques et politiques car cela le relie au reste du monde des vivants.

 

Comment décririez-vous votre journée de travail ?

Lorsque j’enseigne, je prépare et donne mes cours, je relis et corrige les travaux des étudiants. Lorsque je me consacre à ma recherche, mes journées suivent un horaire rigoureux. 8h par jour, comme un athlète qui s’entraîne, pour aboutir à un article ou à un livre ; je lis beaucoup, j’écris… et je réécris.

 

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ?

Lorsque je suis en train d’écrire un livre, je ressens une motivation immense, un appel à me lever, l’envie de me concentrer et d’avoir le temps d’approfondir mon travail.

 

Qu’est-ce que les gens n’imaginent pas qui fasse partie de votre métier ?

Que l’on travaille autant ! Pour écrire un livre, le travail de fond ressemble un peu à celui qui consiste à aller à la mine : on doit creuser profondément en soi, remonter à la surface, et faire un très grand nombre d’aller-retours. Chacun de mes textes est relu, voire réécrit, 4 ou 5 fois !

 

Enfant, quel était votre livre préféré ?

J’adorais « Le Comte de Monte-Cristo », d’Alexandre Dumas : un très gros livre (1889 pages !), empli d’aventures.

 

Avez-vous (ou avez-vous eu) un mentor ?

Non, et cela m’a profondément manquée. Toute personne a besoin d’un mentor, d’un modèle à suivre.

 

Décrivez le moment le plus intense de votre carrière.
Lors de l’écriture de mon livre « L’autonomie brisée », j’ai pour la première fois créé mes propres concepts. A ce moment, j’ai réalisé que cette création était pour moi la partie la plus importante de mon travail, et j’ai pris la décision d’en faire ma priorité.

 

Définissez la recherche en 3 mots :
Profondeur, aventure, surprise.

 

Quel métier exerceriez-vous si vous n’étiez pas chercheuse ?
Je suis totalement engagée dans la cause animale. Enfant je rêvais d’être vétérinaire. Aujourd’hui si j’arrêtais la recherche je me consacrerais pleinement à la protection animale.

 

Que diriez-vous à la jeune femme que vous étiez ?
Suis ton cœur. Il y a une place pour chacun, ne trahis pas tes rêves en voulant à tout prix être le plus fort, le meilleur. Trouve ta voix, et si possible ta voie, en essayant d’être utile.

 

 

 

 

Cet interview a été réalisé par l'association Moulin à étincelles.

Une initiative proposée par le service Diffusion des Savoirs et Ouverture à la Société de l'Université Gustave Eiffel.

 

 

 


Pour aller plus loin

 

Parmi les ouvrages de C. Pelluchon :

 

Réparons le monde. Humains, animaux, nature, Paris, Rivages/Poche, 2020.

Pour comprendre Levinas, Paris, Seuil, 2020. Traduction grecque à paraître chez Politis en 2021.

Éthique de la considération, Paris, Seuil, 2018, 286 p.

Manifeste animaliste. Politiser la cause animale, Paris, Alma, 2017, 113 p.

Les Nourritures. Philosophie du corps politique, Paris, Le Seuil, 2015, poche 2020 . 

Éléments pour une éthique de la vulnérabilité. Les hommes, les animaux, la nature, Paris, Le Cerf, 2011.

L’autonomie brisée. Bioéthique et philosophie, Paris, PUF, coll. « Léviathan », 2009, puis Poche Quadrige en 2014,. 

 

 

 

L'ouvrage

 

La ressource pédagogique

Corine Pelluchon, une philosophe pour défendre l'écologie et la cause animale - Ifsttar - Crédit Epictura

Dans la collection PETIT CAMPUS :