COSYSMACSI Projets de recherche Afficher le menu principal

Projets de recherche

  

GIS DURSI Groupement d'intérêt scientifique DURSI

DURabilité des matériaux composites Structuraux Intelligents

 

 

 

Le groupement d'intérêt scientifique DURSI  fédère

Les équipes de recherche sur la thématique Mécanique&Matériaux de quatre laboratoires français



  • Des industriels, membres fondateurs de l'IRT Jules Verne et de Railenium
  •  Des équipes de recherche américaines, le NIST, les Universités Columbia, Rutgers travaillent en collaboration avec les équipes françaises afin de développer des matériaux composites de structures dotés de capteurs conventionnels, de micro et nano-capteurs de santé structurale collés ou insérés dans la masse.

 

CREATION DU GIS DURSI

 

En ce qui concerne le volet scientifique et dans la foulée du Projet DECID2 finalisé en novembre 2012 (Figure), le Laboratoire MACSI encouragé par la Direction Générale de la Compétitivité et de l’Innovation Scientifique du Ministère de l’Industrie, par le Pôle de Compétitivité Ensembles Métalliques & Composites Complexes (EMC²), par La Direction Scientifique de l’IFSTTAR et par La Direction du Département COSYS a monté un Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) dédié à la DURabilité des Structures en matériaux composites Intelligents (DURSI). Ce GIS regroupe aux côtés de l’IFSTTAR, le Laboratoire LARMAUR de l’Université de Rennes1, le LIMATB de l’Université de Bretagne-Sud et l’ENSAM d’Angers. Au plan mondial, le domaine des matériaux composites intelligents sur lequel porte le GIS DURSI est jugé stratégique par les États-Unis, l’Allemagne et le Japon. Par ailleurs, les applications sous-tendues par ce GIS s’intègrent aux orientations relatives à la production d’énergie éolienne, aux transports (dont le domaine du ferroviaire), ainsi qu’à la sureté et à la ­­­­­­sécurité des biens et des personnes qui requièrent des capteurs discrets de détection précoce et des matériaux résilients pour la protection des infrastructures sensibles.

 

Démonstrateur en matériaux composites intelligents du Projet FUI DECID2 mis en place en novembre 2012 sur le site du TECHNOCAMPUS EMC2.

 Le développement de tels matériaux fait l'objet d'intenses travaux de recherche impliquant des moyens humains et matériels conséquents. Parallèlement, certaines de leurs applications industrielles peuvent être envisagées dans un cadre international. Par exemple, l'IFSTTAR a établi depuis quelques années une collaboration scientifique sur les matériaux composites avec le BFRL du NIST (140 permanents) qui perdure et qui a déjà produit quelques articles scientifiques. De même, une visite récente à l'Université de Berkeley a débouché sur un accord de principe de collaboration entre l'IFSTTAR et le Berkeley Smart Actuators Center (BSAC) afin de co-développer des matériaux de structures. A cet égard, soulignons qu'aussi bien le BFRL du NIST que le BSAC comptent une centaine de chercheurs de spécialités complémentaires et il est donc important de fédérer des moyens humains équivalents du côté Français, afin que les collaborations à monter puissent être perçues par les organismes de financements comme étant équilibrées. Ceci constitue un des objectifs principaux du GIS DURSI.

Le GIS DURSI vise à développer des matériaux composites de structure, instrumentés à cœur et dits intelligents. Il s’inscrit dans deux axes prioritaires de la SNRI, l’Urgence environnementale et écotechnologies d’une part, l’Information, communication et nanotechnologies d’autre part. En effet, le projet contribue à la sobriété des transports en offrant des technologies pour caractériser des matériaux pour tous les modes, tous ensembles plus légers, plus performants et plus recyclables, notamment ceux qui reposent sur l’usage des nanotechnologies et des matériaux intelligents. Favorisant ainsi l'usage des nanotechnologies par caractérisation des surfaces nano-renforcées, il aide à réussir la révolution des nanotechnologies, dans les domaines … des matériaux … aussi bien que dans celui des énergies renouvelables. Il concerne ainsi les alliances ALLENVI et ANCRE.