VISIBLE

VISIbilité des BicycLEttes

Objectifs :

L’objectif de ce projet est, d’une part, d’identifier les situations et les conditions dans lesquelles les cyclistes déclarent avoir été peu ou pas vus par les autres usagers de la route et, d’autre part, de vérifier si les automobilistes rencontrent effectivement des difficultés pour les détecter dans ces circonstances. Une analyse de données quantitatives et qualitatives d’accidents sera faite ainsi qu’une étude en contexte naturel avec une cohorte de cyclistes observés sur Lyon et Paris. En plus des situations et conditions dans lesquelles les cyclistes sont peu visibles, l’analyse des données d’accidents et l’étude en contexte naturel serviront à identifier des comportements et/ou des équipements des cyclistes qui leurs permettraient d’être plus visibles. L’effet de ces comportements et/ou équipements sur la détection des cyclistes par les automobilistes sera testé dans une étude réalisée sur simulateur.

Coordination : Joceline Rogé, LESCOT, IFSTTAR

Partenaires :

  • UMRESTTE : Unité Mixte de Recherche Epidémiologique et de Surveillance en Transport Travail Environnement, IFSTTAR
  • LEPSIS : Laboratoire Exploitation, Perception, Simulateurs et Simulations,
  • IFSTTAR EMC : Laboratoire d’Etude des Mécanismes Cognitifs, Université de Lyon

Dates : Janvier 2014 - Décembre 2016

Financeur du projet : Fondation Sécurité Routère

Implication du Laboratoire :

Le LESCOT est porteur du projet.

Le LESCOT est plus particulièrement impliqué dans l’évaluation de la capacité des automobilistes à détecter les cyclistes. Il réalisera l’étude expérimentale sur simulateur de conduite automobile afin de comprendre les situations dans lesquelles les cyclistes rapportent qu’ils sont peu visibles pour les usagers motorisés. La visibilité réelle des cyclistes pour les automobilistes sera quantifiée en termes de distance de visibilité.

Un autre objectif de ce projet sera de savoir si les cyclistes sont, de fait, mieux perçus par les automobilistes s’ils sont équipés de systèmes d’aide à la visibilité ou s’ils adoptent certains comportements de déplacements spécifiques afin d’être plus facilement détectés par les autres usagers. Le gain réel apporté par ces systèmes ou ces comportements sera quantifié précisément dans des situations définies à l’avance.

Personnes impliquées au LESCOT : Jocelyne Rogé