PUVAME

Protection des usagers Vulnérables par Alarmes ou Manœuvres d’Evitement

Objectifs :

PUVAME vise à sécuriser les passagers, les piétons et les autres « vulnérables » aux abords et lors des manœuvres de véhicules de transport en commun, tramways et bus, notamment bus articulés.

  • Amélioration des capacités de perception du conducteur en fusionnant  les    données de divers capteurs embarqués (caméras, radar, télémètre laser …) avec    celles de capteurs extérieurs (caméras localisées à des arrêts de bus ou à des    carrefours dangereux).
  • Détection et appréciation des situations dangereuses, en analysant des données    courantes portant sur le " comportement du conducteur " et sur le résultat de    l'évaluation de la " dangerosité " des manœuvres en cours. 
  • Déclenchement d'alertes et actions associées dans le véhicule (avertisseurs    sonores directionnels ou pas, alarmes haptiques par exemple sur la direction,    freinage en cas de non réaction du conducteur et de disponibilité de cette   fonction sur le véhicule …).
  • Déclenchement d'avertisseurs sonores destinés aux usagers vulnérables, par    exemple avec des avertisseurs directionnels portés par le véhicule ou des    avertisseurs sonores ou visuels sur l'infrastructure.
  • Intégration et expérimentations sur véhicules et une étude préalable sur bus    et/ou tramways.


Coordination :
INRIA

Partenaires :  IFSTTAR-TS2-LESCOT (exINRETS /LESCOT), Ecole des Mines, Connex-Eurolum, Probayes, Intempora, Robosoft

Dates : 2004 - 2006

Type de projet : projet PREDIT

Implication du LESCOT :

  • Identification de scénarios typiques d’accidents entre bus et piétons à partir de    l’analyse d’une base d’accidents réels survenus récemment en France.
  • Présentation de ces scénarios aux partenaires de manière à définir les    fonctionnalités et l’interface homme machine d’un système d’alerte automatique    permettant d’informer le conducteur de bus et le piéton d’une situation critique
  • Enquête auprès d’un échantillon de conducteurs de bus parisiens de manière à    valider et préciser les scénarios d’accidents et les fonctionnalités d’un système    d’alerte automatique.

Personnes impliquées : Annie Pauzié