SAS-VH

Système d’accès sécurisé aux véhicules ferroviaires pour voyageurs handicapés

Objectifs :

Ce projet avait pour objectif de développer une solution innovante de système de sécurisation pour matériel embarqué d’aide à l’accès aux trains aux voyageurs à mobilité réduite (Transilien, TER, Grandes lignes).
Ce projet comportait deux aspects imbriqués, celui d’une innovation technologique appliquée dans le cadre d’une infrastructure de transport collectif, concernant du matériel Ile-de-France et grandes lignes, et celui d’une innovation sociale permettant aux voyageurs à mobilité réduite de s’intégrer dans le flux standard des usagers pour accéder aux trains.
La diversité des hauteurs de quai des gares et des différentes hauteurs de planchers des matériels a conduit à s’orienter vers une solution basée sur un système mécatronique embarqué de comblement de la lacune quai/train mettant à niveau les accès quai/voiture et éventuellement associé à une modification raisonnable de l’infrastructure fixe.

Le projet se déroule en 2 phases :

  • Phase 1: Préconisation des solutions optimales à partir d’un état de l’art existant
  • Phase 2: Réalisation de prototypes

Coordination : SNCF

Partenaires :

  • SNCF
  • ALSTOM
  • IFSTTAR/TS2/LESCOT (ex INRETS/LESCOT)
  • Laboratoire d’ethnologie des mondes contemporains de l’université Paris 7
  • Réseau Ferré de France
  • Vitech
  • CEA LIST (Laboratoire d’intégration des systèmes et des technologies)

Dates : 2005 - 2011

Financeur projet : PREDIT

Implication du Laboratoire :

Le LESCOT est intervenu en phase 1 et 2.

    Phase 1:

  •     Etude de l’environnement social : détermination des publics susceptibles d’être concernés, des difficultés et des besoins de ces usagers
  •     Analyse des solutions existantes (techniques, organisationnelles, fonctionnelles…)    
  •     Identification de critères d’accessibilité.

    Phase 2:

  •  Développement de prototypes : suivi de la mise en oeuvre des recommandations de la phase 1 en termes d'ergonomie et de sécurité, développement de l’interfaçage matériel roulant / infrastructures (modifications à apporter dans le couple infrastructure/ matériel roulant).
  • Expérimentation : Tests de validation pour l’utilisabilité par les usagers à mobilité réduite, les exploitants et les autres usagers.
  •     Analyse organisationnelle pour l’intégration du système dans le contexte écologique.

Personnes impliquées : Claude Marin-Lamellet, Céline Grange-Faivre, Aline Alauzet

Document(s) à télécharger : résultats phase1.pdf

Vers le haut