VIVRE2

Véhicules Industriels et usagers Vulnérables de la Route

Objectifs :

La sécurité des usagers vulnérables (piétons et deux-roues) représente un enjeu essentiel en termes de sécurité routière. En effet, les accidents qui impliquent un camion en milieu urbain ont souvent des conséquences dramatiques voire mortelles pour les plus vulnérables. L’objectif du projet VIVRE 2 était de développer des solutions technologiques permettant pour réduire significativement le nombre de ces accidents.

L’équipe, composée de chercheurs en sciences humaines, en sciences de l’ingénieur, de spécialistes en accidentologie, en éclairage et en sécurité des transports, s’est appuyé sur les besoins des conducteurs et les comportements des usagers vulnérables, pour poursuivre deux approches complémentaires, l’une basée sur l’éclairage et la visibilité du véhicule et l’autre sur les systèmes d’assistance à la détection.

Le système d’assistance retenu est composé d’un anti-démarrage, d’un freinage d’urgence, et d’un limiteur de vitesse, complétés par des retours informatifs visuels et par des alarmes lumineuses et sonores.

Coordination : RENAULT TRUCKS

Partenaires : Société INGELUX, RENAULT TRUCKS, CEESAR, ENTPE (LASH), Université LYON2 (LEACM), IFSTTAR/TS2/LESCOT (ex INRETS/LESCOT)

Dates : Décembre 2005 – Décembre 2008 (36 mois)

Financeur du projet : ANR – Projet PREDIT

Implication du Laboratoire :

Le LESCOT s’est particulièrement impliqué dans les phases de conception et de développement du système d'assistance. Le LESCOT a notamment évalué les solutions techniques dédiées à la perception (capteurs), définit une méthodologie permettant de tester sur simulateur les répercussions des choix de capteurs sur l’efficacité de systèmes d’assistance et élaboré un module de gestion de l’interface basé sur le besoin du conducteur. L’approche d’intégration, de mise au point et de test choisie a été efficace pour le développement itératif et a  été validée aussi bien du point de vue de la réduction du temps de développement logiciel, que de son éfficacité économique (économie de temps d’immobilisation du simulateur de conduite de Renault Trucks).

Personnes impliquées au LESCOT : Hélène Tattegrain, Arnaud Bonnard, Marie-Pierre Bruyas

Vers le haut