COSYS Projets phares Afficher le menu principal

Projets phares

Une part importante des travaux de recherche et de développement du département COSYS se structure au sein de trois projets phares qui jouent un rôle fédérateur au sein de l’institut ainsi que sur le projet de ville durable "LaVallée.

  • R5G (Route de 5ème Génération).



R5G

L’Ifsttar a lancé la démarche « Route 5ème génération » (R5G). La première phase a consisté à labelliser des briques techniques en situation contrôlée (TRL 1 à 5). La deuxième phase consiste à démontrer un sous-ensemble de ces innovations en situation réelle (TRL 6 à 7). La troisième phase consistera à concevoir les outils de politiques publiques permettant de déployer les solutions pertinentes (TRL 8 à 9).

Le projet R5G bénéficie de moyens alloués à différents outils incitatifs: Vingt laboratoires issus des 5 départements, dont tous ceux du département COSYS, participent au projet sur différentes thématiques.

Au plan national, R5G bénéficie notamment du soutien de l’IDRRIM1  et de l’USIRF2 . Parmi les partenaires institutionnels, le CEREMA3 , l’ENPC4  et l’ENTPE5 , à travers les unités mixtes et les équipes associées à l’Ifsttar, participent au projet. Parmi les industriels, les groupes comme COLAS, EIFFAGE, EUROVIA, EGIS et TOTAL participent, par le financement d’expérimentations et l’appropriation de la démarche, au succès de celle-ci.

Le projet R5G est partie prenante du projet phare du FEHRL  « Forever Open Road » et a permis :

  • d’influer sur le contenu des appels à projets européens : direction de groupes d’experts du FEHRL6 de 2011 à 2013, ouverture des lignes H2020 8.1 et 8.2 en 2013, lancement de l’ERANET et INFRAVATION début 2014, lancement de deux CSA en 2015 sur la coordination des acteurs européens dans le secteur.
  • de participer à la structuration de la filière route française : proposition d’un Appel à manifestation d’intérêt R5G à l’issue de la TRNEE7  en 2011, proposition d’un AMI au PIA2 via le MEDDE au printemps 2013, mi 2013 contribution au rapport  Lauvergeon Innovation 2030, inscription dans la SNTEDD (Stratégie Nationale de Transition Ecologique vers un Développement Durable) en 2014, initiation d’une démarche stratégique portée par la DGITM et la DRI courant de l’été 2014.
  • d’augmenter la visibilité des travaux de l’Ifsttar aux plans national (articles de presse et revues professionnelles, sollicitations pour des présentations : 10 interventions prévues entre octobre 2014 et mars 2015) et international (keynote au congrès de l’IRF en 2011, obtention du prix « Road design and conception » au congrès mondial de la route de l'AIPCR en 2011, keynote au congrès ICWCUCA8  en 2012, invitation par le TRB Workshop on road vehicle automation en 2013, invitation par Bentley Systems en novembre 2014).

 


 

_________________

1IDRRIM : Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité
2 USIRF : Union des Syndicats de l'Industrie Routière Française
3 CEREMA : Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement
4 ENPC : Ecole Nationale des Ponts et Chaussées
5ENTPE : Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat
6FEHRL : Forum of European National Highway Research Laboratories
7TRNEE : Table Ronde Nationale sur l’Efficacité Energétique
8ICWCUCA : International Conference on Wireless Communications in Unusual and Confined Areas



Sense-City

Implanté au cœur du Campus de la Cité Descartes à Marne-la-Vallée, Sense-City est un projet « Equipement d’Excellence » du PIA, courant sur la période 2011-2019 et doté de 9 M€. Ce programme rassemble l’Ifsttar, ESIEE-Paris, le LPICM (Ecole Polytechnique et CNRS), le CSTB, l'UPEM et l'Inria.

Sense-City offre une chaîne d’équipements de prototypage et d’évaluation des performances des micro- et nano capteurs pour la ville durable.

Plateforme de R&D ouverte tant aux académiques qu’aux industriels et aux collectivités, Sense-City participe au positionnement de l’Ifsttar et de la Cité Descartes comme un pôle phare d'innovation pour la ville du futur. 

Le projet est centré autour d’une «mini-ville climatique» , un vaste hall mobile reconfigurable de 400 m² capable d’accueillir en conditions environnementales contrôlées des scenarii urbains réalistes incluant les principales composantes de la ville, telles que bâtiments, infrastructures, réseaux de distribution, végétation et sols. Le premier scenario urbain Sense-City verra le jour début 2018, tandis que l’ensemble de l’infrastructure sera disponible fin 2017. La « mini-ville climatique » Sense-City constitue ainsi un espace dédié à l’évaluation des innovations technologiques pour la ville durable.


 ____________________

 Pour en savoir plus…

9LPICM : Laboratoire de Physique des Interfaces et Couches Minces
10CSTB : Centre Scientifique et Technique du Bâtiment



Ferroviaire

L’IFSTTAR joue un rôle majeur dans l’IRT Railenium et en particulier le département COSYS.

Contribution  aux projets X2RAIL-1 et X2RAIL-2 sur les futurs systèmes de communication sans fil adaptatifs pour le contrôle-commande, la virtualisation des essais, la cyber-sécurité des systèmes, la localisation GNSS pour servir le concept de balise virtuelle ERTMS, le développement de nouvelles solutions technologiques embarquées pour assurer en sécurité l’intégrité du train, l’utilisation des méthodes formelles dans le processus de développement et de validation des applications critiques dans le ferroviaire, l’harmonisation de l’usage des outils de gestion de trafic afin d’optimiser l’exploitation des réseaux ferroviaires et le couplage virtuel de trains.

  •  Projet MORIPAN (MOdèle de RIsque pour les PAssages à Niveau) développe des modèles fins de l’accidentologie aux passages à niveau et Analyse l’efficacité des solutions potentielles pour améliorer la sécurité.

  •  ERTMS régional propose des outils pour spécifier le besoin des lignes ferroviaires utilisant le système de signalisation «ERTMS régional». 

  •  IN2RAIL vise à proposer une architecture de capteurs et des protocoles de communication pour la surveillance de la consommation énergétique. 

  •  ESTIMATE fait un état de l’art technico-économique des solutions innovantes pour les communications très haut débit à bord des trains, publiés dans un ouvrage chez Springer.

  •  OPTINFRA optimise la planification horaire lors de travaux de maintenance des infrastructures ferroviaires. 

  •  CERVIFER revisite la simulation numérique de la dynamique ferroviaire et de l’interaction train-voie.