Fiche personnelle

Fiche personnelle de Chancibault Katia

  • Présentation

    Fonction : Chercheur
    Allée des Ponts et Chaussées, Route de Bouaye - CS 5004 - 44344 Bouguenais Cedex - Bâtiment : Darcykatia.chancibault(at)ifsttar.fr

    Affectation : GERS - EE


    Description

    Activités de recherche

    Depuis mon arrivée en 2007 au LEE, mes activités de recherche se sont tournées vers l'hydrologie en milieu urbain. Dans la lignée de mon laboratoire d'accueil, tout le cycle de l'eau en milieu urbain est étudié: non seulement le transfert de l'eau pluviale dans les réseaux d'assainissement, mais aussi les échanges entre les surfaces urbaines et l'atmosphère ainsi que le transfert d'eau entre le sol et les réseaux. L'objectif de mes travaux à moyen et long terme est d'une part de mieux comprendre le cycle de l'eau à l'échelle d'une agglomération, en lien avec le microclimat et d'autre part le développement d'un outil numérique d'expert permettant d'accompagner les collectivités dans la mise en œuvre de leurs documents réglementaires urbains (SCoT, PLU, ...) et dans le cadre d'un volet adaptation de leur plan climat et énergie.

    Dans un premier temps, mes travaux ont eu pour objet les bassins versant périurbains où les problématiques de l'hydrologie en milieu "naturel" et l'hydrologie en milieu urbain sont concomitantes. L'amélioration des connaissances sur la réponse hydrologique de ces bassins a été possible à l'aide d'une analyse des données observées ainsi que le développement d'un modèle hydrologique adapté au milieu périurbain (thèse C. furusho, 2011). Actuellement, je travaille au développement d'un modèle urbain hydro-microclimatique permettant de simuler les bilans en eau et en énergie à l'échelle d'une agglomération (thèse X. Stavropulos-Laffaille, 2019). La complexité du réseau hydrographique à cette échelle où les différents types de réseaux interagissent (rivières, réseaux d'eau pluviale, réseaux unitaires et réseaux d'eaux usées) est prise en compte (thèse A. Allard, 2015). Des applications à l'échelle du Grand Paris  sont en cours (thèse en cours Emilie Bernard et programmes PIREN-Seine VII et OPUR), ainsi que sur Nantes (projets Nature4Cities et URBiNAT).