Les 4 projets fédérateurs de l’Ifsttar

Lancés en 2017, les projets fédérateurs articulent les recherches des différents laboratoires de l’Ifsttar sur les thématiques choisies. Ambition de ces 4 outils d’animation scientifique : rassembler les équipes de l’Institut autour de thématiques transversales et pluridisciplinaires afin de mieux se saisir des problématiques actuelles et à venir.

« Développer les collaborations entre les différents départements et laboratoires de l’Ifsttar pour mieux répondre aux enjeux scientifiques et sociétaux de demain. » Directrice scientifique déléguée à la coordination scientifique de l’Ifsttar, Marie-Line Gallenne résume ici la finalité des 4 projets fédérateurs déployés au sein de l’Institut. « Ces outils d’animation, de communication et de structuration de la recherche permettent de croiser les approches et les disciplines afin de construire une vision et des ambitions communes. » En plus de rapprocher les équipes de chercheurs, les projets fédérateurs ont également pour objectif de renforcer la visibilité de l’Ifsttar sur ses domaines de compétences : la ville du futur, la mobilité de demain, la transition énergétique, l’amélioration des infrastructures, l’adaptation au changement climatique… A l’instar du projet R5G (route de 5e génération), ils encouragent les échanges et le montage de projets collaboratifs innovants. Chacun d’eux est piloté et animé par une équipe de trois chercheurs. Un comité opérationnel suit quant à lui l’avancement global des travaux.

Ville 2050

La conception des villes durables et « vivables » de demain est au cœur du projet fédérateur « Ville 2050 », dont l’objectif est d’inventer des trajectoires de développement de la ville d’un point de vue économique, sociétal et environnemental. Quatre volets structurent ce projet : « Ville sociale et accessible », « Ville sobre en énergie et en ressources », « Ville propre et saine » et « Ville adaptable et résiliente ». Parmi les nombreuses thématiques et sujets de recherche traitées : le phénomène de démotorisation, les impacts des transports autonomes et des nouveaux systèmes de mobilité sur l’aménagement urbain, l’accessibilité en ville pour les personnes en fauteuil roulant, le développement de mobiliers urbains en plastique recyclé renforcé par des fibres végétales… Une vingtaine de laboratoires de l’Ifsttar ont manifesté un intérêt pour participer à « Ville 2050 ».

Contacts : michel.andre(at)ifsttar.fr ; olivier.bonin(at)ifsttar.fr ; aline.alauzet(at)ifsttar.fr

Mobilités et transitions numériques

Comment la révolution numérique impacte la mobilité et les modes de vie ? Cette question centrale au regard de la prolifération des terminaux mobiles et des équipements connectés est posée dans le cadre de « Mobilités et transitions numériques ». Ce projet fédérateur concerne une dizaine de laboratoires et s’articule autour de trois axes. Tout d’abord, la mobilité connectée, en particulier l’accès à des données en temps réel (itinéraires, horaires, etc) afin d’améliorer les conditions de trafic et d’adapter l’offre de transport. Le deuxième axe porte sur la collecte, l’analyse et l’utilisation de ces données afin de concevoir des outils d’observation, de modélisation, de prédiction et d’évaluation de la mobilité. Enfin, le projet fédérateur s’intéresse aux opportunités offertes par le numérique aux acteurs et aux territoires : utilisateurs de services, pouvoirs publics, fournisseurs de services, transporteurs…

Contacts : valerie.renaudin(at)ifsttar.fr ; jimmy.armoogum(at)ifsttar.fr ; laurent.bouillaut(at)ifsttar.fr

Voyageur virtuel

Anticiper comment les individus vont choisir, s’adapter et transformer les nouveaux modes de déplacement. Tel est l’objectif de « Voyageur virtuel ». Centré sur l’humain et la simulation, ce projet fédérateur implique une dizaine de laboratoires issus des départements AME, COSYS et TS2. Quels sont les risques et les opportunités pour les conducteurs, les passagers ou les usagers confrontés à des véhicules autonomes ? Comment adapter les aménagements urbains à ces véhicules ? Quelle peut-être l’acceptation des usagers vis-à-vis de ces nouveaux véhicules et aménagements ? Pour répondre à ces questions et prédire la mobilité de demain, « Voyageur virtuel » étudie notamment le comportement des usagers par des approches virtuelles : modélisations numériques, simulateurs, serious games…

Contacts : philippe.vezin(at)ifsttar.fr ; fabrice.vienne(at)ifsttar.fr ; nadine.chaurand(at)ifsttar.fr

Infrastructures de transition énergétique

Développer les énergies renouvelables et notamment marines, favoriser l’économie circulaire, économiser l’énergie lors de la construction… Autant d’enjeux identifiés dans « Infrastructures de transition énergétique » (ITE). Ce projet vise à évaluer et à maîtriser l’impact environnemental des infrastructures sur l’ensemble de leur cycle de vie. Énergie verte, grise, intelligente ou mesurée : les quatre axes d’ITE fédèrent les équipes d’une trentaine de laboratoires de l’Ifsttar autour de la question de l’avenir des infrastructures stratégiques dans le cadre du changement climatique et de la transition énergétique.

Contacts : sylvain.chataigner(at)ifsttar.fr ; anne.ventura(at)ifsttar.fr ; pierre-olivier.vandanjon(at)ifsttar.fr ; donatienne.leparoux(at)ifsttar.fr

Initiée fin 2015, la mise en œuvre des projets fédérateurs s’est inscrite dans le cadre du Contrat d'objectifs et de performance (Cop) 2017-2021 de l’Ifsttar. En 2016 et 2017, des groupes de travail, des ateliers et des séminaires ont invité les chercheurs à déterminer ensemble les différentes thématiques et contenus des projets.

Brèves